En orthodontie, il existe peu de “vraies” urgences nécessitant une intervention immédiate.

Certains problèmes peuvent causer une gêne, une légère douleur ou une irritation sans pour autant mettre en jeu la santé ou la vie du patient.

Voici quelques exemples des problèmes les plus communs pouvant se produire pendant un traitement d’orthodontie

Urgence orthodontique

En orthodontie, il existe peu de “vraies” urgences nécessitant une intervention immédiate.
Certains problèmes peuvent causer une gêne, une légère douleur ou une irritation sans pour autant mettre en jeu la santé ou la vie du patient.
Voici quelques exemples des problèmes les plus communs pouvant se produire pendant un traitement d’orthodontie.

Appareil amovible cassé

En milieu scolaire : faites une déclaration auprès de l’Assurance scolaire, surtout s’il s’agit d’un accident causé par un autre enfant.

N’essayez pas de porter un appareil abîmé. Prenez rendez-vous au plus vite pour le faire réparer.

Appareil amovible perdu

En milieu scolaire : faites une déclaration de perte auprès de l’Assurance scolaire.
Hors milieu scolaire, vérifiez avec votre assurance la prise en charge éventuelle des dommages.
Une empreinte sera nécessaire pour confectionner un nouvel appareil.

Choc en relation avec les dents

Tout choc, même mineur doit être signalé rapidement à l’orthodontiste (chute, choc, coup, accident de voiture…) afin de vérifier qu’il n’y a pas de conséquence au niveau dentaire ainsi que sur l’appareil.

Douleur après la mise en place de l'appareil

Irritation de la langue, des joues et des lèvres. Utilisez des bains de bouche ou la cire orthodontique qui vous a été donnée ou qui est aussi disponible en pharmacie. Les muqueuses vont se renforcer peu à peu.

Les différents composants des appareils fixes (bagues, fils, crochets pour les élastiques…) peuvent irriter les lèvres ou les joues en début de traitement.
Nous vous remettrons une cire spéciale qui peut être appliquée sur la partie de l’appareil causant l’irritation.

Si l’inconfort et l’irritation ne diminuent pas après plusieurs jours, contactez le secrétariat au 03.88.60.15.44 ou par mail avec idéalement une photo type « Selfie » prise à l’aide de votre smartphone afin que nous puissions déterminer s’il est nécessaire de vous revoir plus tôt que prévu.
Les lèvres peuvent parfois s’assécher et craqueler, surtout pendant l’hiver. Vous pouvez appliquer un baume sur les lèvres pour diminuer cette sensation.

Dents sensibles

Après la pose d’un appareil d’orthodontie fixe ou amovible il est très fréquent que le patient ressente une gêne pendant quelques jours de par la tension de l’appareil sur les dents.

Cette gêne est normale pendant quelques jours après chaque activation de l’appareil, de par l’application d’une légère pression sur les dents.
N’hésitez pas à prendre un antalgique en cas de nécessité.

Cela peut aussi se produire quelques semaines après une visite,en cas d’interférences occlusales pendant le déplacement dentaire ou lorsque les élastiques ne sont pas portés régulièrement.

Le degré d’inconfort et sa durée sont très variables d’une personne à l’autre.

Si vous ressentez de la douleur et/ou un inconfort inhabituels contactez-nous afin d’évaluer la situation.

Déplacement anormal des dents

Les appareils orthodontiques fixes sont des appareils d’une extrême précision mais aussi d’une certaine fragilité.

Les « bagues ou brackets»sont conçues pour effectuer des déplacements dentaires dans toutes les directions (en 3D).

Parfois, pendant la phase d’alignement une ou plusieurs dents pourront vous sembler se diriger dans une direction anormale, en particulier en début de traitement lorsqu’une seule des directions de mouvement est exprimée.

Soyez patients et tout devrait se rétablir avec le temps.

Des mouvements dentaires anormaux peuvent se produire lorsque des « bagues ou brackets » se décollent ou lorsque les arcs se déforment avec des bonbons collants ou un aliment trop dur.

Pour remédier à ce problème, le fil devra être modifié par l’orthodontiste.
Si vous êtes en fin de traitement et que vous remarquez des déplacements de dents anormaux, contactez-nous pour ne pas retarder la date prévue de dépose de l’appareil.

Appareils cassés, déformés ou bagues décollées

Si la partie cassée ou déformée de l’appareil vous blesse et qu’elle peut être enlevée, n’hésitez-pas à couper la partie du fil irritante avec une pince coupante, si possible droite (coupe-ongles ou petite pince d’électricien) en veillant à bien protéger la gencive avec une compresse.

Il faudra également bien veiller à ce qu’aucune partie métallique ne soit avalée.

Utilisez un bon éclairage pour voir ce que vous faites.

Si vous enlevez une partie des appareils, comme une bague, un tube, des ressorts. etc., ne les jetez pas. Même si c’est à usage unique, gardez-les et apportez-les lors de votre prochaine visite.

Les parties les plus irritantes des appareils peuvent être recouvertes avec la cire que nous vous avons remise en début de traitement pour soulager temporairement.

 Vous pouvez également utiliser de la cire alimentaire, comme celle entourant certains fromages. Le cellophane (emballage sandwich…) peut également convenir en particulier au niveau des molaires.

Fil qui pique

Si un bout de fil « déformé » vous pique la joue ou la gencive et que la cire ne suffit pas, vous pouvez tenter de replacer le fil en le poussant à l’aide de la gommequi se trouve au bout d’un crayon.

Vous pouvez également tenter de plier le fil vers la dent pour qu’il ne soit pas orienté vers la joue et soit irritant.

En dernier ressort, la partie de fil irritante peut être coupée le plus près possible du tube ou de la bague avec un coupe-ongle ou une petite pince coupante.

Bagues et attaches orthodontiques décollées

Une des “urgences” les plus fréquentes est une attache orthodontique : « bague ou bracket », tube sur une molaire, bouton servant à attacher un élastique, etc…qui se décolle.

Les« bagues » et attaches orthodontiques peuvent se décoller pour plusieurs raisons.

La cause principale est l’application d’une force excessive qui brise la colle entre la base de la bague et la surface de la dent (choc, stylo en bouche, bonbons, chewing-gum…)

Les éventuelles conséquences dépendront du stade de traitement.

Une bague décollée quelques mois après le début d’un traitement aura moins d’impact que s’il ne reste que quelques semaines de traitement au moment des finitions.

Si cela se produit à quelques jours du prochain rendez-vous cela peut ne pas avoir de conséquences importantes sur le bon déroulement du traitement.

A plus long terme (plusieurs semaines, mois), la dent ayant perdu la bague peut se déplacer anormalement… mais pas systématiquement. Tout dépendra des forces du système orthodontique agissant sur cette dent et de la dent concernée (dent antérieure ou postérieure) et surtout du stade de traitement.

Les bagues décollées et autres « bris d’appareils » n’ont pas toujours besoin d’être réparés immédiatement s’ils ne causent pas de blessures ou de gênes trop importantes.

Une bague décollée qui glisse le long du fil sans occasionner de blessuresne nécessite pas une intervention immédiate avec un « rendez-vous d’urgence » au Cabinet.

Il est cependant préférable de remédier à la situation si cela arrive plusieurs semaines avant le prochain rendez-vous avant que des mouvements dentaires indésirables ne se produisent.

(A) Fil sorti d’un bracket sur une incisive inférieure qui montre un déplacement important après 2 mois.

(B) Bracket décollé sur une incisive centrale supérieure gauche. La dent a basculé vers l’intérieur après quelques semaines.

Ces mouvements ne sont pas instantanés et peuvent prendre plusieurs semaines à se produire.

Si vous devez accrocher un élastique sur l’attache décollée (bracket, tube, bouton), cessez de porter cet élastique.

S’il y a un élastique permanent comme une chainette élastomérique(que vous ne changez pas vous-même) qui inclut l’attache décollée, surveillez simplement la situation jusqu’à votre prochaine visite.

Si vous remarquez des mouvements anormaux comme des rotations ou l’apparition de chevauchements au niveau des dents concernées, coupez l’élastique avec une pince coupante ou un ciseau à ongle pour qu’il n’exerce plus de tension sur les dents de part et d’autre de l’attache décollée.

Cela minimisera ainsi les risques de déplacements indésirables.

Si la « bague » décollée est mobile et que cela vous dérange de trop, elle peut être stabilisée en utilisant de la cire en attendant votre rendez-vous.

Si vous êtes en déplacement ou en congés, il n’est pas toujours évident de trouver un autre orthodontiste ou un dentiste qui acceptera de recoller une attache.

Fil sorti d’un tube ou d’une bague

Si le fil est sorti de la dernière attache à l’arrière de l’arcade, vous pouvez tenter de le réinsérer dans le tube ou le boîtier.
Photo avec pince à épiler pour remettre fil dans tube

Bagues molaires « descellées »

Si une bague se descelle essayez de la repositionner avec l’index en exerçant une légère pression.
Photos avec bague entrain d’être repositionnée

Contactez le secrétariat pour convenir d’un rendez-vous dans les meilleurs délais.

Problèmes avec un appareil de contention

Si votre appareil de contention(gouttières transparentes thermoformées) est brisé ou perdu, avertissez-nous.

En cas de doute, contactez-nous par mail ou par téléphone au 03 88 60 15 44 pour nous décrire le problème.

Fil de contention décollé

Si c’est au niveau de l’extrémité du fil de contention et que cela engendre une blessure au niveau de la langue, essayer de « replaquer » l’extrémité avec une gomme au bout d’un crayon avant de venir consulter dans les meilleurs délais.

Veuillez contacter le cabinet pour éviter tout risque de blessure et de récidive au niveau de l’alignement.

Avant de vous présenter au cabinet pour une “urgence” veuillez toujours nous appeler au préalable au 03.88.60.15.44 ou nous écrire par email dr.ursat@orthodontiste-strasbourg.fr pour vous assurer que le cabinet soit ouvert et que nous puissions vous recevoir dans les meilleures conditions en vous évitant d’attendre inutilement.

Vacances estivales ou fermeture du Cabinet

N’hésitez pas à contacter votre Chirurgien-Dentiste traitant ou la Faculté de Chirurgie Dentaire de Strasbourg au 03 88 11 69 09.

Article rédigé par le praticien le 29/11/2017