Les signes qui doivent alerter les parents

LES SIGNES QUI DOIVENT ALERTER LES PARENTS

Si vous vous posez des questions quant à la position des mâchoires ou des dents de votre enfant, nous vous conseillons de venir consulter directement un orthodontiste spécialiste dès l’âge de 4-5 ans même avant la venue des dents définitives.

Certains signes peuvent vous alerter dès la mise en place des dents temporaires et justifier une première consultation pour un bilan dentaire et fonctionnel.

Observez la bouche de votre enfant !

Si vous constatez l'une des situations ci-dessous, mieux vaut consulter votre orthodontiste pour corriger l'anomalie en question :

Une béance entre les incisives du haut et du bas

Une mâchoire trop avancée ou des dents très espacées les unes des autres

Des dents qui se chevauchent

Perte prématurée d’une 2ème dent de lait lors de la venue d’une incisive définitive

Eruption des incisives avec une double rangée de dents

Une dent de lait qui ne tombe pas spontanément

Un décalage entre le milieu des dents du haut et le milieu des dents du bas

Un « articulé » croisé au niveau des secteurs latéraux

Un articulé croisé au niveau des incisives

 

Une respiration constante par la bouche

Un défaut de prononciation

Des lèvres qui se crispent lors de la déglutition

Des « tics » de léchage avec la langue

Un sommeil agité ou un ronflement

Si vous remarquez l’un de ces signes d’alerte chez votre enfant, ne vous inquiétez pas pour autant. Le problème n’est pas forcément grave et il existe aujourd’hui de nombreux traitements pour corriger durablement une mauvaise position des mâchoires ou des dents.

A titre pédagogique vous trouverez ci-dessous quelques exemples de prise en charge précoces chez le jeune enfant par de l’orthodontie « fonctionnelle »

À PARTIR DE QUEL ÂGE UNE ENFANT PEUT-IL PORTER UN APPAREIL ?

De nos jours, les traitements orthodontiques commencent (plus) tôt.

Les enfants sont suivis dès leur plus jeune âge.

Il est occasionnellement possible de débuter vers l’âge de 4-5 ans si l’enfant a du mal à mastiquer ou s’il présente une difficulté à ventiler.

L’intervention de l’orthodontiste s’effectue alors en collaboration avec le dentiste traitant ou celle de l’ORL.

Le traitement des enfants qui présentent des fentes palatines (bec de lièvre) débutent parfois encore plus précocement.

D’une façon générale, il est admis aujourd’hui qu’un bilan orthodontique devrait être réalisé pour chaque enfant par un orthodontiste vers l’âge de 6 – 8 ans.

Lors de ce premier rendez-vous, soit il est trop tôt et l’enfant sera revu ultérieurement pour une seconde consultation, soit l’enfant a effectivement besoin d’un traitement dit « interceptif ».

Ces traitements interceptifs d’une durée moyenne de 6 à 12 mois ont en général pour but de corriger un décalage de croissance des mâchoires ou un problème d’évolution anormale des dents (une dent qui évoluerait à la mauvaise place risque d’abîmer d’autres dents ou de gêner leur évolution).

Souvent les patients présentent des décalages de croissance des maxillaires (entre la mâchoire du haut et celle du bas). Il s’agit dans ce cas d’un problème orthopédique.

Il est donc important qu’ils consultent l’orthodontiste juste avant l’apparition des premiers signes de puberté. En effet, les appareils orthopédiques peuvent agir pendant toute la durée de la phase pubertaire.

La puberté achevée la plupart des anomalies de croissance pourront être corrigées, mais par des traitements plus complexes d’orthodontie éventuellement combinés à de la chirurgie maxillo-faciale.

EST-CE LE DENTISTE QUI ADRESSE LE PATIENT CHEZ L’ORTHODONTISTE, OU S’AGIT-IL DE PLUS EN PLUS DE CONSULTATIONS SPONTANEES ?

L’assurance maladie n’impose pas un parcours de soins avec une première visite chez le dentiste avant d’aller chez un spécialiste qualifié en orthodontie.

Il est aujourd’hui recommandé de consulter son dentiste pour le contrôle des « caries » tous les 6 mois dès la venue des premières molaires temporaires. Si ce dernier remarque un problème d’ordre orthodontique il vous conseillera alors d’aller consulter un praticien spécialiste qualifié en orthodontie avant l’âge de 6-8 ans.

D’une manière générale, il est préférable, pour chaque enfant entre 6-8 ans, d’aller consulter directement un orthodontiste spécialiste pour réaliser un bilan orthodontique et fonctionnel.
Cela permet de dépister et de diagnostiquer précocement une malocclusion ou un trouble d’ordre fonctionnel pouvant modifier la croissance des mâchoires.

Depuis quelques années, avec l’amélioration des soins dentaires, les parents ont pris la bonne habitude de consulter spontanément de plus en plus tôt un orthodontiste spécialiste.

L’orthodontiste se mettra alors en relation avec votre dentiste traitant pour l’informer des résultats du bilan orthodontique et des possibilités d’une éventuelle prise en charge par un traitement précoce d’orthodontie.

Article rédigé par le praticien le 01/03/2019

Le site du cabinet dentaire a été réalisé par Webdentiste.fr
UFSBD